gigantesque

gigantesque

gigantesque [ ʒigɑ̃tɛsk ] adj.
• 1598; it. gigantesco, de gigante « géant » géant
1Qui tient du géant; qui, dans son genre, dépasse de beaucoup la taille ordinaire ou qui, à l'échelle humaine, paraît extrêmement grand. grand; colossal, cyclopéen, démesuré, éléphantesque, énorme, géant(adj.), immense, monstrueux, titanesque. Homme d'une taille gigantesque. Le dinosaure et le diplodocus, animaux gigantesques. Le séquoia, arbre gigantesque. Édifice, monument gigantesque.
2Fig. Qui dépasse la commune mesure. énorme, étonnant, formidable, prodigieux. L'œuvre gigantesque de Balzac. Entreprise, tâche gigantesque. Iron. Une erreur gigantesque. incommensurable, monumental. Adv. GIGANTESQUEMENT , 1847 .
⊗ CONTR. Petit; minuscule, 1. moyen.

gigantesque adjectif (italien gigantesco, de gigante, géant, du grec gigas, -antos) Extrêmement grand par rapport à ce qui est habituel ou par rapport à l'homme ; colossal, immense, géant : Un arbre gigantesque. Qui dépasse la commune mesure ; prodigieux, énorme, fantastique, monumental : Une erreur gigantesque.gigantesque (synonymes) adjectif (italien gigantesco, de gigante, géant, du grec gigas, -antos) Extrêmement grand par rapport à ce qui est habituel ou...
Synonymes :
- cyclopéen
- démesuré
- énorme
- géant
Contraires :
Qui dépasse la commune mesure ; prodigieux, énorme, fantastique, monumental
Synonymes :
- faramineux (familier)
- fou
- phénoménal
Contraires :

gigantesque
adj.
d1./d Qui tient du géant. Taille gigantesque.
|| Par ext. Paquebot gigantesque. Ant. minuscule.
d2./d Fig. Qui dépasse de beaucoup la moyenne. Entreprise gigantesque.

⇒GIGANTESQUE, adj.
A. — [En parlant d'un être ou d'une chose et p. méton. de son aspect extérieur] Synon. colossal, démesuré, géant, énorme, immense, monstrueux, monumental, titanesque.
1. Qui tient du géant; qui est d'une taille considérable. Vacances qui approchent à grands pas, avec les pas du temps, avec ses pas gigantesques d'infernal géant (FLAUB., Corresp., 1835, p. 20).
2. Dont la taille est nettement supérieure à celle de ses semblables. Arbre, colonne, entreprise, mur, ville gigantesque. Un groupe de marmitons, au milieu desquels paradait un nègre gigantesque, habillé à la turque (BOURGES, Crépusc. dieux, 1884, p. 185) :
1. Un berceau est vide auprès d'une bouteille d'encre énorme, d'un pot à colle gigantesque, d'un porte-plume démesuré et d'une paire de ciseaux de bonne taille.
APOLL., Tirésias, 1918, II, p. 898.
3. Dont les proportions considérables échappent à la mesure humaine. La masse gigantesque et noire du corps de vaisseau se détachait en sombre de sa base argentée (LAMART., Voy. Orient, t. 1 1835, p. 90) :
2. Quand nous disons qu'un objet est gigantesque ou minuscule, qu'il est loin ou près, c'est souvent sans aucune comparaison, même implicite, avec aucun autre objet ou même avec la grandeur et la position objective de notre propre corps...
MERLEAU-PONTY, Phénoménol. perception, 1945, p. 308.
B. — Au fig. [En parlant d'un inanimé abstr.] Qui est extraordinairement grand, démesuré. Plan, projet gigantesque. Synon. fabuleux, fantastique, formidable, fou (fam.), phénoménal (fam.), prodigieux. Mais s'il est bon d'avoir une force gigantesque, il peut y avoir de la tyrannie à en user comme un géant (CHATEAUBR., Congrès Vérone, t. 2, 1838, p. 239). Le combat gigantesque de la science contre la nature (ROLLAND, J.-Chr., Maison, 1909, p. 960). Ce soulèvement gigantesque d'un peuple contre toutes les forces du monde (BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 112) :
3. Rempli d'un orgueil gigantesque, et, comme les géants, ennemi des dieux, ce siècle a eu, dans toutes ses ambitions, des proportions colossales...
JOUBERT, Pensées, t. 1, 1824, p. 421.
Emploi subst. neutre. Ce qui est démesuré, grandiose. Le gigantesque peut être touchant dans la poésie et ridicule dans la peinture (STENDHAL, Journal, t. 3, 1810, p. 366).
REM. 1. Gigantal, -ale, -aux, adj., rare. Relatif au(x) géant(s). On les aurait bien stupéfiés en leur confiant qu'entre la geste gigantale [de Gargantua ou de Pantagruel] et les lettres, les bonnes lettres, (...) il existait un rapport quelconque (L. FEBVRE, Combats pour hist., 1931, p. 253). 2. Gigantesquement, adv. D'une manière gigantesque. Le bourgeois de Rouen est toujours quelque chose de gigantesquement assommant et de pyramidalement bête (FLAUB., Corresp., 1847, p. 11). 3. Gigantisation, subst. fém., hapax. Action de rendre gigantesque. Si l'on me veut faire accepter la gigantisation du cinéma, qu'on m'y donne (COLETTE, Gigi, 1944, p. 191).
Prononc. et Orth. : []. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1598 (MARNIX DE SAINTE-ALDEGONDE, Des Différends de la religion, IV, 9, Quinet ds DELB. Notes mss : Une belle, grande, gigantesque et monstrueuse menterie). Empr. à l'ital. gigantesco « d'une taille supérieure à la normale » (dep. 2e moitié XIVe s., S. Agostino volgar. ds BATT.), dér. de gigante « géant », empr. au lat. Gigas, -antis (cf. géant). Fréq. abs. littér. : 1 383. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 2 093, b) 3 008; XXe s. : a) 1 781, b) 1 412. Bbg. BOULAN 1934, p. 33. - GOHIN 1903, p. 230. - KOHLM. 1901, p. 46. - MAT. Louis-Philippe 1951, p. 73, 74, 240.

gigantesque [ʒigɑ̃tɛsk] adj.
ÉTYM. 1598; ital. gigantesco, de gigante « géant », de même orig. que géant (lat. pop. gagas) ou du lat. gigas, gigantis « l'un des Géants » (→ Gigantisme).
1 (1598). Qui tient du géant; qui, dans son genre, dépasse de beaucoup la taille ordinaire, ou qui, à l'échelle humaine, nous paraît extrêmement grand. Grand; colossal (cit. 2), cyclopéen, démesuré, éléphantesque, énorme, géant (adj.), monstrueux, prodigieux, titanesque. || Homme, femme, être gigantesque, d'une taille gigantesque. || Le diplodocus, le mammouth, animaux gigantesques. || Le sequoia, arbre gigantesque. || Ramures gigantesques (→ Côte, cit. 8; empanacher, cit. 3). || Statue, édifice, monument gigantesque (→ Couronnement, cit. 3; élancement, cit. 3; façade, cit. 3).
1 (…) il est presque certain que dans les premiers âges de la nature vivante, il a existé non seulement des individus gigantesques en grand nombre, mais même quelques races constantes et successives de géants (…)
Buffon, les Époques de la nature, VI, Note.
2 Tout le monde connaît suffisamment la gigantesque stature, la force et l'agilité prodigieuses, la férocité sauvage et les facultés d'imitation de ce mammifère (l'orang-outang).
Baudelaire, Trad. E. Poe, Histoires extraordinaires, « Le double assassinat de la rue Morgue ».
3 (…) l'on dirait un sphinx de granit énorme, démesuré, gigantesque, comme pourraient en tailler des Titans qui seraient sculpteurs, et auprès duquel les monstres camards de Karnak et de Giseh sont dans la proportion d'une souris à un éléphant.
Th. Gautier, Voyage en Espagne, p. 278.
4 Les ombres des hommes s'allongeaient sur la neige et la lueur d'un falot dessinait sur le sol une étoile gigantesque.
P. Mac Orlan, Quai des brumes, XII.
2 (1718). Abstrait. Qui dépasse la commune mesure. Énorme, étonnant, formidable, prodigieux. || L'œuvre gigantesque de Balzac (→ Économie, cit. 10). || Une entreprise, une tâche gigantesque (→ Chômeur, cit. 2). || Guerre, querelle gigantesque. Iron. || Mystification, blague (cit. 2) gigantesque. || Une bêtise gigantesque. Incommensurable, insondable, monumental.Les héros gigantesques de la légende, de la tragédie (→ Boursoufler, cit. 2; éteindre, cit. 48). || Le nom, l'ombre gigantesque d'un grand homme (→ Abonder, cit. 2; attraction, cit. 7).Épithète (cit. 2) boursouflée et gigantesque. Grandiloquent.
5 Oh ! gigantesque paradoxe, dont la monstruosité exclut toute solution !
Baudelaire, Trad. E. Poe, Nouvelles Histoires extraordinaires, W. Wilson.
6 Le pauvre homme est resté là comme une similitude parabolique de ce christianisme gigantesque d'autrefois dont ne veulent plus nos générations avortées.
Léon Bloy, la Femme pauvre, I, XV.
3 N. m. (1775, Beaumarchais). || Avoir le goût du gigantesque. || Aspirer au gigantesque (→ Colonne, cit. 2). || Aimer le gigantesque.
7 (…) l'invraisemblance du roman, l'énormité des faits, l'enflure des caractères, le gigantesque des idées et la bouffissure du langage (…)
Beaumarchais, le Barbier de Séville, Lettre… sur la critique…
CONTR. Petit; exigu, infime, minime, minuscule; médiocre, mesuré, moyen; mignard, raffiné, subtil.
DÉR. Gigantesquement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Gigantesque — Gi gan*tesque , a. [F.] Befitting a giant; bombastic; magniloquent. [1913 Webster] The sort of mock heroic gigantesque With which we bantered little Lilia first. Tennyson. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • gigantesque — Gigantesque. adj. de tout genre. Il n est guere en usage qu en cette phrase. Il a la taille gigantesque, pour dire, Il a la taille d un geant …   Dictionnaire de l'Académie française

  • gigantesque — [jī΄gan tesk′] adj. [Fr < It gagantesco < gigante: see GIANT] like or fit for a giant; gigantic …   English World dictionary

  • gigantesque — (ji gan tè sk ) adj. 1°   Qui tient du géant. Taille, figure gigantesque. •   M. de Trichâteau, dont vous n aimez pas la gigantesque figure...., SÉV. Lett. du 24 sept. 1677. •   ... Un orgueil insensé Armant de ses neveux [d Adam] la gigantesque… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GIGANTESQUE — adj. des deux genres Qui tient du géant. Taille gigantesque. Figure gigantesque. Des formes gigantesques.   Il se dit également Des animaux et des choses qui sont remarquables par leur grandeur, par leur élévation. Des animaux gigantesques. Arbre …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • GIGANTESQUE — adj. des deux genres Qui dépasse considérablement la taille ordinaire. Formes gigantesques. Animaux gigantesques. Arbre gigantesque. Il signifie figurément Qui excède beaucoup les proportions ordinaires. Une entreprise gigantesque. Un projet, un… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • gigantesque — |jīˌgan.|tesk, gən. ; jīˈgan.ˌt , jə̇ˈg adjective Etymology: French, from Italian gigantesco, from gigant + esco esque : of enormous or grotesquely large proportions : gigantic Greek comedy is gigantesque buffoonery J.J.Chapman a …   Useful english dictionary

  • gigantesque — adjective Date: 1821 of enormous or grotesquely large proportions …   New Collegiate Dictionary

  • gigantesque — /juy gan tesk /, adj. of a huge or gigantic size; of or suited to a giant. [1815 25; < F < It gigantesco, equiv. to gigante GIANT + esco ESQUE] * * * …   Universalium

  • gigantesque — adjective very large; like a giant Syn: gigantic …   Wiktionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”